Les diabétiques aiment les édulcorants

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

On se pose une question sur la gestion et le contrôle de la consommation de sucre à toutes ces diabétiques françaises qui comptent déjà en quelques millions de personnes. L’Association Française de diabétique a mené une étude qui montre que 78% des diabétiques utilisent habituellement des édulcorants.

Parmi eux, 64% des diabétiques consomment des édulcorants par choix personnel et 46% d’entre eux ont suivi les conseils nutritionnels d’un médecin. Les édulcorants font partie de l’arsenal thérapeutique permettant de gérer le diabète. Comme le goût sucré est inscrit dans notre cerveau, les outils pratiques et pragmatiques sont alors indispensables pour donner aux diabétiques la chance de pouvoir contrôler leurs apports en sucre sans aucun souci. Les édulcorants sont un instrument utile pour un diabétique.

Les diabétiques veulent retrouver le gout et la convivialité

Voici les produits à base d’édulcorants sous différentes natures que consomment les diabètes : sucrettes, confiseries, boissons, produits laitiers, etc.) dont 81% d’entre eux sont des édulcorants qui représentent une aide quotidienne dans la gestion de leur pathologie. Selon 46% des diabétiques, les édulcorants sont destinés à ceux qui sont à la recherche du plaisir de manger des sucreries et facilitent leur vie de tous les jours. Par conséquent, ils peuvent garder des habitudes alimentaires sociables et partager leur repas avec leurs proches.

« Les outils permettent au diabétique de simplifier leur vie en la rendant plus vivable, conviviale, c’est pour cette raison qu’on arrive à faire passer le message du mode de vie diabétique. La prise en charge hygiénodiététique du diabète est alors considérable, les diabétiques ont besoin de ces outils afin de s’intégrer dans une vie sociale. On a beaucoup remarqué depuis ces dernières années : les personnes diabétiques sont plus à l’aise dans sa vie sociale grâce aux produits édulcorés », d’après Dr Pierre Azam, endocrinologue.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »