Anorexie : maigrir à tout prix

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les anorexiques n’aperçoivent pas son amaigrissement et bizarrement, ils se sentent tout le temps gros. Cependant, une maigreur extrême est évidemment le caractère typique de ce trouble du comportement alimentaire. L’anorexie dont les principaux concernés sont les adolescentes est appelée aussi une addiction sans substance.

Particulièrement rare, l’anorexie fait partie des maladies mortelles, c’est-à-dire qu’il peut provoquer le mort de celui qui en souffre. D’ailleurs, Marcel Rufo a précisé que « La mortalité se situe entre 5% et 22% selon les études ». La maladie qui se définit par une très faible alimentation chez les patientes, les rend alors plus  maigres encore, et ce, dans des proportions considérables. Il y en a même qui ne pèse que 27kg alors que même une jeune femme mesurant 1,55 m est déjà jugée trop faible avec ce poids. Prenons de poids comme exemple, l’indice de masse corporelle (IMC) est fixé à 11 ! Pourtant d’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’IMC inférieur à 20 est interprété comme un poids insuffisant par rapport à la taille.

L’obsession des anorexiques s’affirme par la maîtrise absolue de leur corps. À vrai dire, cette pathologie de l’alimentation est « une maladie de l’image de soi ». Et elle contient une part sociale due à l’image positive de la minceur, car de nos jours, la maigreur se traduit par une réussite sociale dans les pays occidentaux.

Des adolescentes fragiles

Certaines personnes maintiennent un rapport spécifique à leur corps pendant la puberté. Effectivement, l’adolescence constitue un défi de taille. Le juste poids fascine les adolescents (et notamment les adolescentes). Ils cherchent de ce fait à ressembler aux autres et finalement, ils se laissent dominer par l’anorexie.

L’espoir est permis

Malgré cela, 85% des anorexiques s’en sortent même si son rétablissement peut prendre beaucoup de temps. À part le psychiatre, un nutritionniste, un médecin généraliste et un diététicien doivent aussi faire partie de l’équipe nécessaire qui prendra en charge la patiente. Pour les parents, la meilleure décision à prendre  est de se tourner vers les professionnels de santé que. Le plus important est de garder le lien avec la jeune fille.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »